Rémo Gary

édito

Vendredi 20 mai. Le temps est maussade. Mes soins sont terminés, reste à me dépoluer. Alors j'écris. voilà.

L’impatient

Voilà qu’est revenu le temps de l’impatience
Aujourd’hui j’ai subi tout l’effet de la science
Alors je peux bien faire les excès que je sens
Voilà que j’ai vraiment pris mon mal en patient

Puisque que j’ai retourné, la page que je tourne
Je demande à la vie de me faire la ristourne
D’une année écoulée, on verra ce quelle dit
Je compte bien sur elle, qu’elle réponde : « oui »

Je retiens de ces temps des mots bien curieux
Adénocarcinome, je retiens le mot vieux
Et l’oxaliplatine, le lymphome malin
La lame qu’on retire un peu chaque matin

Je vais refaire des croix sur mon calendrier
Je vais voir le soleil, pour m’y faire griller
Et je vais défroisser tout mon papier Canson
Mes chiffons, mes tissus pour en faire des chansons

On m’a renouvelé mon permis de séjour
On a payé pour moi la prime de retour
Le droit de séjourner quelques années encore
Je connais mieux la vie, je la connais par corps