Rémo Gary

La rue du monde

Jaquette du CD La rue du monde, de Rémogary

Année : 1998
Durée : 43'58
Réf AMOC 9806

Commander (10 €)

  • L'éléphance (Rémo Gary / Michel Sanlaville)
  • Dans tes petits papiers (Rémo Gary / Jean Pierre Caporossi)
  • La rue du monde (Rémo Gary / François Forestier)
  • Sous le tissu (Rémo Gary / Jean François Baëz)
  • On s'est aimé (Rémo Gary / François Forestier)
  • Idylle sanglante (Jean Richepin / Rémo Gary)
  • La nuit (Rémo Gary / Jean Andréo)
  • Partir en voilage / Chanson de marin (Rémo Gary - Marc Wolff / Rémo Gary)
  • Le fond de l'air est gris (Rémo Gary / Jean Luc Peilhon)
  • Il pleut (Rémo Gary / Joël Clément)
  • Plus il y a de fous (Rémo Gary / Marc Wolff)
  • Cellule 4 (Jean Andréo)

Paroles

Consultez ici l'intégralité des textes des chansons...

Presse

Rémo Gary joue sur les mots, mais joue surtout avec les mots avec un talent incontestable. On savoure la subtilité des images à tiroir qui se redécouvrent à chaque écoute. Ainsi le malicieux Partir En Voilage rédigé au stylo habile :

"Ce jour-là, on quittera le vieux contingent. Partira en voilage sur un grand bateau à toile, partira en croisette sur un trimarin (...) Franchira l'équidistant et de fil en anguille, jusqu'à l'épaule, jusqu'à l'épaule sud. Une fois sur glace, sur la banquette, se dira des exquis mots. Aura chaud dans nos fourrures en peau de froc.(...) Tu me feras plein de petits glaçons, des glaçons très Chantilly, bien léchés. Attendra la ponte, la ponte des neiges, et toute la famine remontra l'océan pacifié à la nage, avec tous les barbots, jusqu'à la terre de jeux."

qui se prolonge sur une alerte Chanson De Marin que n'aurait pas renié Boby Lapointe :

"La peinture à l'huile
C'est pas difficile
Pour les matelots quand la mer est
D'huile mais c'est bien plus
Beau qu'la peinture à l'eau"

Poussant les choses à fond, l'acrobate du verbe s'adjoint les services du groupe OFF 7, un nom qui ne peut que laisser "bonne impression", car parallèlement au travail de l'auteur, ces musiciens talentueux ne jouent pas de la musique mais avec la musique.

L'arrangement de Dans Tes Petits Papiers sur le seul piano que l'équipe triture en tous sens, touches cordes, entrailles, jusqu'au couvercle brutalement refermé au final en est un exemple confondant de maîtrise. Sans parler du texte de haute voltige.
De ses mémoires d'Eléphance (joli jeu de guitare africain et texte superbe),

"Qu'elle était belle l'éléphance
Qu'il était doux mon coin de peau
C'était mes premières vacances au bord
D'ma mère dans l'eau"

au constat final Plus il y a de fous ("moins on rit") via la canaille Sous Le Tissu ou la champêtre Idylle Sanglante de Jean Richepin, Notre Rémo croisé offre là son meilleur disque. À suivre de près, je le répète.

Vinyl / Robin Rigaut